23 juillet 2012

Du côté du quai Paul Devot, suite...


Les Sternes pierregarins fréquentent toujours le quai Paul Devot, et à observer leur comportement, on pourrait penser qu'elles se reproduisent à cet endroit. Il n'en est rien. Elles se reposent simplement sur le quai, mais les adultes effectuent aussi de nombreuses allées et venues pour nourrir les jeunes qui les attendent et réagissent bruyamment à chaque retour de pêche. Ces oiseaux semblent toujours pressés pour tout. Pas le temps de terminer l'élevage des jeunes sur la colonie qui les a vu naître qu'il faut déjà partir. Il faut dire que la route est longue entre les zones de reproduction et celles d'hivernage. En Europe, se sont le oiseaux Fennoscandiens qui parcourent en moyenne les plus longues distances, jusqu'à 10 000 kilomètres pour rejoindre les régions sud-africaines lors de la migration post-nuptiale. Quelques oiseaux Européens bagués ont été contrôlés en Australie, dont un Finlandais à 15 240 kilomètres de l'endroit où il avait été bagué. Belle performance pour un oiseau dont le poids  ne dépasse rarement les 150 grammes...











10 commentaires:

  1. Great sequence!! Boom & Gary of the Vermilon River, Canada.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank you for your last comment posted on "Les Fous du Cap". Your last set of pictures is really beautiful ;-)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Very nice picture on your blog. We love your style ;-)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Thank you for visiting us on "Les Fous du Cap". Your photos are very pretty;-)

      Supprimer
  4. A wonderful series of images showing the Terns feeding their young

    RépondreSupprimer
  5. Very charming set of images, love the soft quality of each of them~

    RépondreSupprimer
  6. Hi there - what a great set of pictures - I love terns, even if they can be a bit difficult to name at times.

    Sorry it took me so long to get to you - its been a busy week!

    Stewart M - Australia

    RépondreSupprimer