04 septembre 2010

Retour du Cap (suite)...

Réserve Michel Hervé Julien

Située sur la commune de Goulien dans le Cap Sizun, cette réserve a été crée en 1958 par Michel Hervé Julien dont elle porte le nom et inaugurée officiellement le 14 juin 1959. Sa gestion a été confiée en 1973 à l'association SEPNB (Société pour Etude et la Protection de la Nature en Bretagne), devenue par la suite Bretagne Vivante SEPNB.
Le Conseil Général du Finistère est propriétaire d'une  partie des terrains  (20-25 ha) dont les acquisitions ont débuté en 1973, sur environ 35 hectares de hautes falaises maritimes, d'îlots rocheux, de landes, de pelouses aérohalines et de mares tourbeuses pour l'essentiel. Elle est inclue entre autre, dans une zone Natura 2000 ainsi que dans une ZPS (Zone de Protection Spéciale) de 530 ha.
Sur le plan ornithologique, sept espèces d'oiseaux marins s'y reproduisent : le Fulmar boréal (Fulmarus glacialis), le Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis), le Goéland argenté (Larus argentatus), le Goéland brun (Larus fuscus graellsii), le Goéland marin (Larus marinus), la Mouette tridactyle (Rissa tridactyla) et le Guillemot de Troïl (Uria aalge). On y trouve également le Faucon pèlerin (Falco peregrinus), la Fauvette Pitchou (Sylvia undata), le Crave à bec rouge (Phyrrhocorax phyrrhocorax) et le Grand corbeau (Corvus corax) entre autres.
La diminution des activités agricoles et du pâturage de la lande côtière sont en partie à l'origine du déclin du Crave à bec rouge en Bretagne. En effet, autrefois, la lande était fauchée plus ou moins régulièrement, limitant ainsi l'évolution naturelle de ce milieu en zone à buissons à dominante d'ajoncs. Milieu beaucoup plus pauvre au niveau de la diversité de la flore et moins favorable  au Crave à bec rouge qui aime à se nourrir d'insectes dans des secteurs dégagés comme la lande. C'est ainsi que les moutons de la race Landes de Bretagne contribuent après fauchage (quand cela s'avère nécessaire), à entretenir sur la Réserve un milieu favorable à cette espèce.

 Jean-Yves (supervisant l'opération), Yvon (au bout de la corde) et Morgane (à l'autre bout) explorant un gouffre profond d'environ 40 mètres à la recherche du site utilisé cette année par un couple de Craves à bec rouge.
video

La flore, outre celle rencontrée habituellement sur la côte atlantique peut être surprenante avec des espèces parfois typiquement forestières ou de montagne tels le Sceau de Salomon (Polygonatum odoratum) surnommé faux muguet ou la Doradille à feuilles ovales (Asplenium obovatum) une fougère.
Sceau de Salomon

L'accès à cette réserve ouverte au public est libre sur sa partie balisée de chemins qui offrent une vue à couper le souffle sur la baie de Douarnenez et la presqu'île de Crozon...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire